Séance de question-réponse du 22 novembre 2016 2


La soirée de lancement du Concours BIM 2017 s’est tenue le 22 novembre au sein de l’École Nationale d’Architecture Paris – Val de Seine.

Étaient réunis, les architectes et étudiants en architecture futurs candidats au concours, Madame Céline Villecourt, Maire-Adjoint déléguée à l’Urbanisme, les représentants de Sika, Velux et FINALCAD (sponsors Gold et Silver du concours) et les architectes de Polantis.

Après une présentation du concours et une allocution de Céline Villecourt, les futurs candidats ont été invités à poser leurs questions pour mieux appréhender le programme.

 

lancement-concours-2017-2

 

Quid du cahier des charges BIM, quels est le protocole BIM attendu dans le cadre du concours ?
Vous devez d’abord remettre une maquette IFC qui va être regardée en détail avec les éléments intégrés.
Dans l’autre livrable, à savoir la matrice/la base Information, vous allez réaliser une nomenclature (à partir de vos logiciels respectifs) qui va permettre de vérifier l’utilisation correcte des outils BIM. Le I de BIM est la clef de toute production et c’est ce qu’on va juger en priorité.
Concernant le protocole BIM, vous pouvez  l’élaborer vous-même car vous en aurez évidemment besoin pour réussir votre projet au sein de l’équipe.
Nous avons pris le parti de ne pas être trop demandeurs et de ne pas en demander trop car ce concours est un premier pas vers le BIM.

 

Comment va être analysée la concordance entre la maquette BIM et le projet ?
Les planches A0 que vous allez nous remettre vous permettre de voir si la maquette numérique correspond à votre projet.

Quelle est la place accordée dans le rendu pour démontrer la démarche BIM ? Doit-on démontrer ou expliquer comment l’équipe s’est coordonnée pour travailler ?
On ne pourra pas être totalement juge de votre démarche BIM notamment du point de vue collaboratif. Ce qui est sûr c’est que vous allez l’expérimenter pour réussir.
Dans la note d’intention qui figure parmi les livrables, vous pouvez aussi en parler d’ailleurs : comment vous vous êtes organisés pour travailler sur le projet, quels ont été vos parti-pris sur le sujet du BIM, vos difficultés, etc.

 

Serez-vous sensible à une démarche qui viserait à intégrer le BIM jusqu’au plan masse ?
Oui bien sûr, cette démarche se verra sur l’IFC à ce moment-là. Tout ce que vous pourrez faire en plus par rapport à ce qu’on demande sera remarqué mais attention à ne pas vous perdre.
Même en termes de programme, c’est ce qu’on a précisé : si vous avez des idées novatrices, elles sont les bienvenues.

 

Comment va être faite la pré-sélection des projets ? Quels sont les critères de jugement à cette étape ?
La pré-sélection se fait sur quelque chose de très trivial : est-ce qu’on trouve tous les objets des sponsors dans vos maquettes ? Ensuite, on va se demander si le projet proposé correspond effectivement aux attentes de Saint-Prix.
Enfin, pour la partie maquette, c’est le CSTB qui se charge de faire la pré-sélection avec les archi de Polantis.

Que va regarder le CSTB pour évaluer l’intérêt des maquettes ?

  • Le bon respect des objets BIM IFC (mur = IfcWall, poutre = IfcBeam, etc.),
  • La bonne organisation spatiale : site/bâtiments/étages/espaces
  • Le bon renseignement des produits BIM utilisés
  • Le bon renseignement des espaces : bureau, salon, salle à manger, chambre, etc.
  • La complétude de la modélisation : les espaces extérieurs, au dela du bâtiment

 

Peut-on modifier les objets des sponsors qui doivent être intégrés dans la maquette numérique ?
Non, vous êtes encouragés à intégrer les objets tels quels.


Il y a une partie « dépose » dans la matrice/la base Information : vous demandez qu’on réfléchisse selon les différentes phases ?
En fait, nous ne sommes pas censés parler de lot mais cette présentation nous permet de contrôler le BIM. Nous avons proposé cette organisation pour correspondre aux lots standards qu’on utilise d’habitude en conception.


S’il y a un blanc dans la matrice/la base Information, cela ne posera donc pas problème ?
Non, surtout concernant la phase démolition !
Il a certaines sous-parties de lots qu’il ne faut pas nécessairement remplir (des lots avancés type plomberie). Prenez simplement garde à ce que les objets des sponsors soient présents à l’intérieur de ces nomenclatures.

 

Pourquoi il n y a pas de plan topographique du site en BIM mis à disposition des candidats ?
Au niveau de la maquette, nous demandons uniquement du bâti, même si la réflexion urbaine et paysagère porte sur l’ensemble du site
Nous n’avons pas réalisé ce modèle parce que nous n’avions pas assez d’information pour le réaliser.
Je vous propose d’aller voir sur Google Earth ce que donne le site

 

Peut-on avoir des précisions sur le bâtiment que l’on doit conserver au centre du site du concours ?
Il s’agit d’un bâtiment commercial qui a l’apparence d’une maison et dont l’architecture se marie bien avec celles d’un bâtiment remarquable de Saint-Prix à savoir le Gros Noyer. Saint-Prix souhaite le conserver pour cette raison.
Concernant les commerces, vous trouverez le détail des espaces commerciaux à conserver dans le programme.

 

Que doit-on faire de la station-essence qui est sur le site et dont on ne parle pas dans le programme ?
Effectivement elle n’est pas mentionnée dans le programme. Nous pensons qu’il ne faut pas la supprimer car c’est compliqué techniquement, financièrement… mais pourquoi pas la replacer ailleurs ? Nous vous proposons d’être le juge final de ce que vous voulez faire de cette station-essence.

 

Que fera Saint-Prix  des propositions des candidats, sachant que le centre-ville doit effectivement être renouvelé ?
Ce partenariat va permettre d’inspirer les élus de Saint-Prix et de ré-aiguiller le travail qui commence seulement. Les élus sont en train d’imaginer ce futur centre-ville et une maquette sera proposée aux habitants à l’horizon 2020. Mais avant ca il y a un long processus à mettre en place.
Une fois que la faisabilité du projet sera établie, Saint-Prix sera lancera un concours d’architecture. Naturellement, la commune invite les lauréats et finalistes du Concours BIM à y répondre. La commune propose aux candidats de s’imprégner dès maintenant de la ville et de cet enjeu !

 

A quelle étape du projet a-t-on recours au logiciel FINALCAD ?

FINALCAD permet de faire du suivi du chantier. Le logiciel récupère la maquette numérique et elle va être transposée directement sur le téléphone ou une tablette. Il y a un aspect de remontée des données dans la maquette, via des post-it numérique par exemple, c’est-à-dire qu’une fois que la construction est démarrée, le suivi d’exécution est remonté dans la maquette.

Plus d’informations sur le site de FINALCAD en cliquant ici.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Séance de question-réponse du 22 novembre 2016