Palmarès du Concours BIM 2018


Marisol Declerq et Emmanuel Lara montent sur la première place du podium avec un projet ambitieux, élégant, organique et … « super poétique ». Récit de la soirée et découverte du palmarès du Concours BIM 2018.

 

Le 26 avril 2018 s’est tenue la cérémonie de remise de prix du Concours BIM 2018.
Les convives, tous professionnels de la construction, ont été accueillis par Polantis et ses partenaires à la Halle Pajol (Paris 18ème) pour découvrir les lauréats de cette année très spéciale.

 

Les 3 équipes lauréates et le MUS de Suresnes

Déjà la 3ème édition du Concours BIM

Pour cette 3ème édition, Polantis s’est associé à la ville de Suresnes et à L’INS HEA (Institut National Supérieur de Formation et de Recherche pour l’Éducation des Jeunes Handicapés) afin de faire susciter une réflexion sur un trésor urbanistique des années 30 : l’École de Plein Air de Suresnes (classée Monument historique).
L’École de Plein Air devait faire l’objet d’une proposition de réaffectation. Les candidats –architectes et étudiants en architecture – devaient aussi concevoir la maquette numérique d’un collège de 500 élèves qui serait situé sur le terrain adjacent à l’école, en lieu et place de l’INS HEA (amené à déménager prochainement).

 

BIM et existant

En écho au programme de cette année, le thème de la table ronde de l’édition 2018 portait sur le BIM et l’existant.

Qui étaient les intervenants de la table ronde ?

Emmanuel Sorin, Architecte et Cofondateur de l’agence SONA Architecture. Avec Pierre Navarra, il est lauréat de l’appel à projets « Ouvrages existants » émis par le PTNB en 2017.

Manuel Afsar (chef de projet chez Ateliers 2/3/4/) et Jean-Noël Burnod (IT Manager, chez Ateliers 2/3/4/). L’agence a réhabilité de l’ancienne Tour Ampère (construite dans les années 1980 à Courbevoie), devenue en 2016 le nouveau siège social de Sogeprom rebaptisée Ampère e+.

Christophe Leray (Rédacteur en chef, Chroniques d’architecture). Il écrit sur l’actualité et les mutations de l’architecture.

A quelles questions ont-ils répondu ? « Pourquoi le BIM était-il toujours évoqué pour le neuf jusqu’à quelques mois en arrière, est-ce être précurseur que d’utiliser cette méthode de travail pour l’existant ? Que permet le BIM pour l’existant ? Est-ce que le BIM aide à mieux percevoir les intentions architecturales de l’époque ? A mieux interpréter ou « décortiquer » le bâtiment en question ?… »

 

Ouverture de la cérémonie

C’est Bertrand Gasnier, Directeur Commercial de Polantis, qui a lancé la cérémonie. Se sont succédés sur scène les sponsors Silver (Velux) et Gold (Autodesk et ISOBOX Isolation) du concours pour remettre les prix.

Les propositions des candidats ont été évaluées selon cinq critères. Le respect du programme et des attentes de la ville et de l’INS HEA (notamment l’accessibilité à toutes les personnes handicapées).
La qualité architecturale et l’intégration maîtrisée du projet dans le site.
La méthodologie BIM devait être respectée et prouvée.
Enfin, les produits des sponsors industriels du concours devaient être intégrés dans la maquette numérique.

 

1er prix pour le projet « Nouvel Air » de Marisol Declercq et Emmanuel Lara

Marisol Declercq est étudiante en architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Val de Seine, Emmanuel Lara est architecte. Finalistes malheureux des deux premières éditions, ils se hissent brillamment à la première place en 2018.

Les délibérations :

Instantanément renommé par les membres du jury le « projet environnemental », ce projet a provoqué l’enthousiasme. Il faut dire que le bâtiment ne laisse pas indifférent.

De la forme du projet : rectangle modeste et puissant parallèle à l’École de Plein Air, pensé pour créer un lien intime avec le site et un lien étroit avec la nature… jusqu’à l’attention portée au moindre… Tout s’explique, tout se justifie, tout est intelligent, organique… naturel.
Un membre du jury parle du parfait équilibre entre rigueur et folie, d’une proposition « super poétique ». Un autre évoque « l’intelligence du geste, la singularité de l’intention, l’élégance de la proposition ».

Du côté de l’École de Plein Air, Suresnes explique : « Ce projet de réaffectation est à la mode… oui… mais il est aussi très pertinent ». La volonté d’Henri Sellier, maire de Suresnes de 1919 à 1941, de faire l’École un lieu privilégié pour le développement du bien-être et de la santé est respectée.
Enfin, last but not least, la maquette numérique est admirable : légère, complète, navigable. L’export de paramètres pour compléter le COBIe est impeccable. La maîtrise du BIM (Building Information Modeling), cette méthode de construction du futur, est parfaite.

2ème prix pour le projet « Le Collège Beaudouin & Lods / L’École de Plein Temps » de Jean-René Manon, Aurore Crouzet et Aurélien Ferry

Les délibérations :

A première vue, la façade de ce projet peut paraître « austère », la forme des bâtiments simpliste… mais en réalité … les candidats relèvent un pari audacieux : il s’agit d’un bâtiment contemporain de style moderne.

Le bâtiment est un hybride très intéressant sur le plan esthétique. Vert, épuré, minéral et puissant, en accord parfait avec l’École.

La pérennité du collège se retrouve aussi dans la réaffectation proposée : des logements et des activités pouvant générer du lien intergénérationnel et … des finances ! « Cela ouvre des perspectives pour la ville et pourrait faire revivre le site » précise Suresnes.

3ème prix pour le projet « EMA – École à Mobilité Augmentée » de Roberto Fioretti, Lorenzo Pede, Gianmarco Tancioni et Arianna Cavallo

C’est une équipe de quatre architectes italiens qui se hisse à la troisième place.

Les délibérations :

Lorsque vient le tour de ce projet d’être observé… c’est d’abord le fouillis parmi les membres du jury… certains détails gênent l’œil…
Et puis le jury se replonge dans les notes d’intention et fait un zoom sur les planches – belles, mais dramatiques – …

On souligne que le projet « n’a pas peur du site actuel » : c’est la proposition qui s’intègre le mieux au site. On comprend aussi la grande ambition de l’équipe : créer une nouvelle perspective éducative, faisant de tout lieu, un lieu d’apprentissage…

Le jury est aussi particulièrement enthousiaste à la lecture de la notice d’accessibilité. « C’est une des équipes qui est allée le plus loin sur ce point-là, on voit que c’est très travaillé : l’accès pour les personnes handicapées est un point fort du projet ».

Côté BIM, c’est impeccable, le contrat est respecté.

En somme, il semble évident que ce projet est le fruit d’un grand investissement et d’un travail où rien n’a été laissé au hasard.

Composition du jury : Marie-Pierre Deguillaume, Directrice du MUS de Suresnes ; Didier Sadoine, chargé d’opérations pour l’INS HEA ; Pierre-Gilles Parra, Responsable de la prescription chez ISOBOX isolation ; Emmanuel di Giacomo, Responsable Europe Développement des écosystèmes BIM chez Autodesk ; Eddie Alix, Chef de Projet du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment ; Jérôme Bonnet, BIM Manager Groupe chez AIA associés ; Jacques Lévy-Bencheton, Vice-Président SIGHTLINE GROUP et Architecte Associé de Brunet Saunier Architecture ; Fabrice Lagarde et Vladimir Doray, Architectes associés chez WRA ; Kévin Bailly, Lauréat du 2ème prix du Concours BIM 2017 et Itaï Cellier, Architecte, Fondateur et PDG de Polantis.

 

L’exposition BIM au MUS de Suresnes

La cérémonie s’est conclue sur une invitation à venir découvrir le palmarès du Concours BIM 2018 et visiter l’exposition des travaux des 10 équipes finalistes au MUS de Suresnes en juillet.

 

Mojito, impressions 3D et réalité virtuelle au programme du cocktail d’après-cérémonie

La société Volumic 3D, fabricant d’imprimantes 3D professionnelles basé à Nice a sensibilisé le public à l’impression 3D en faisant des démonstrations surant le cocktail. Tecxor était aussi présent : l’agence spécialisée dans la réalisation de visite virtuelle avec casque 3D a proposé aux invités de chausser les fameuses lunettes pour visiter virtuellement des appartements plus vrais que nature.

Merci aux sponsors du Concours BIM 2018 : Autodesk, ISOBOX Isolation, Velux, Solardis (Soprema), Velux, Rosa Odyssée Lumière Export, Lafarge, La Toulousaine, Horizal, Reckli, AkzoNobel Powder Coatings et SketchUp (Elmtec) sans qui tout cela n’aurait pas pu être possible.

Merci aussi aux parrains du concours, les « incontournables » de l’écosystème BIM que sont le Plan Transition Numérique dans le Bâtiment, l’Ordre des Architectes, l’UNSFA, Sightline Group, le Club BIM Prescrire, HEXABIM, BTP.tv et Mediaconstruct.

 

Pour plus d’information sur le palmarès du Concours BIM 2018, contactez Manon Roger au 01 42 64 07 02 ou à manon@polantis.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *