Le Site


Le site se situe dans la commune d’Évry-Courcouronnes, au cœur du quartier des Pyramides

Le quartier des Pyramides

Aujourd’hui le quartier des Pyramides compte 3500 logements pour 10 000 habitants, sur une superficie totale de 41,6 hectares.

Certaines spécificités du quartier des Pyramides sont aujourd’hui des contraintes majeures en termes de gestion. D’abord la pluralité des offres de logements a multiplié le nombre d’intervenants : 16 patrimoines sociaux, répartis entre 8 bailleurs, et autant de copropriétés (17) composent le quartier des Pyramides.

Ensuite la composition du quartier, sur dalle, a rendu complexe la gestion des espaces souterrains. Ces spécificités ont engendré une disparité des modes de gestion, ainsi qu’une dégradation lourde de certains bâtis, des espaces extérieurs publics et privés.

Dans l’ensemble le quartier manque de visibilité et de lisibilité urbaine (introversion des bâtiments, parcelles importantes dues au manque de pénétrantes, voirie du transport en commun faisant une vraie coupure physique, espaces vides nombreux sans usage et peu qualitatifs…).

Depuis sa livraison le quartier s’est paupérisé. Alors que la mixité sociale constituait l’un des principes forts de l’urbanisme de dalle, on constate aujourd’hui une spécialisation sociale croissante du quartier. Il comprend de nombreuses copropriétés dégradées : 6 en OPAH, 5 en Plan de sauvegarde.

La réhabilitation du quartier

C’est dans ce contexte que le Projet de Rénovation Urbaine des Pyramides a été validé en Comité National d’Engagement le 23 juin 2005. Il a permis la réhabilitation de plus de 900 logements, la restructuration d’une partie des espaces publics et des espaces verts, la démolition des bâtiments les plus dégradés.

C’est dans ce cadre qu’a été démoli, en 2010-2011, l’immeuble dit de La Caravelle qui comptait 120 logements. Dans le cadre de la diversification de l’offre, le projet urbain prévoyait à cet emplacement, l’implantation de deux îlots de logement en accession à la propriété. La première programmation prévoyait lors de sa conception en 2013, 200 logements au total confiés à Arcade. La commercialisation lancée en 2014 fut un échec, suscitant l’abandon d’Arcade.

Dans le cadre des contreparties foncières de la convention ANRU, Foncière Logement vient aujourd’hui implanter sur l’îlot Sud Caravelle, 37 logements, tandis que l’îlot Nord Caravelle est en attente d’un futur preneur, et n’a pas encore de destination arrêtée.

Îlot Caravelle Nord

C’est sur ce dernier îlot, aujourd’hui terrain vague, que les candidats du Concours BIM devront imaginer un projet de centre-culturel.

Retrouvez plus de détails ici.