Placo


Placo

Placoplatre, filiale du groupe Saint-Gobain et pionnière de la plaque de plâtre, propose des solutions d’isolation et d’aménagement intérieur à destination des professionnels et des bricoleurs en plaçant l’excellence industrielle, l’innovation, les services à ses clients et l’environnement au cœur de son activité. Notre offre de produits, de systèmes constructifs et d’accessoires permettent plus précisément l’aménagement et la décoration des murs, des cloisons, des plafonds, ainsi que l’isolation des planchers ou encore des toitures terrasses. Placoplatre a fêté ses 70 ans en 2016.

 

Les produits Placo sont disponibles en libre téléchargement ici.

 

Découvrez l’interview de Jean-Baptiste Baldi, Responsable e-Business chez Placo

Votre démarche BIM : pourquoi avoir entrepris de modéliser vos produits ?
La maquette numérique offre de nouvelles possibilités, de la phase conception jusqu’à l’exploitation et la déconstruction. En tant qu’industriel, notre rôle est de proposer à la filière nos produits et systèmes modélisés et riches en informations pour qu’ils soient intégrés à la maquette numérique et ainsi permettre à tous les acteurs qui travailleront autour d’un projet commun d’accéder aux caractéristiques de nos solutions qui les intéressent.

Que pensez-vous de cette nouvelle méthode de travail ?
Par son aspect collaboratif, elle est théoriquement bénéfique à la bonne réalisation du projet : impliquer dès la phase conception tous les acteurs d’un projet doit permettre plus d’efficacité, avec à la clé une amélioration de la qualité et de potentiels gains en terme de temps et de coût de construction. Reste toutefois à multiplier les projets intégrant cette nouvelle méthode de travail, tout en impliquant toute la filière, y compris en phase construction : rendre accessible la maquette numérique aux metteurs en œuvre, quelle que soit leur taille, est une condition sine qua non à l’atteintes des objectifs ambitieux du BIM.

Pourquoi avoir fait le choix de sponsoriser le Concours BIM 2017 ? Qu’en attendez-vous ?
Notre participation à la 1ère édition l’année dernière nous a conforté dans notre choix : le concours organisé par Polantis a comme vertu de rendre concret le BIM pour de jeunes architectes, qui sont confrontés à la réalité d’un appel d’offre (même s’il ne s’agit que d’un concours d’idée). C’est pour nous industriel une belle opportunité d’échanger avec eux sur les temps forts du concours, sur les éventuelles difficultés rencontrées ainsi que sur leurs utilisations des objets que nous leur mettons à disposition.

Que pensez-vous de ce programme de création de centre-ville avec des commerces et du logement ?  
Il est intéressant par sa diversité : comment rendre agréable les centres villes de demain par la diversité des offres de logements et de commerce est un challenge clé pour les villes qui souhaitent s’adapter aux évolutions sociologiques de leurs administrés.

A quels points serez-vous attentif en découvrant les rendus des candidats ?
Je porterai tout d’abord mon attention sur l’adéquation du projet aux cahiers des charges de la maîtrise d’ouvrage et sur l’intégration du projet dans son environnement : le projet impactera-t-il positivement la vie quotidienne des habitants du centre-ville de Saint-Prix ? Viennent ensuite pour moi 2 aspects majeurs sur lesquels il est important de juger le projet : le confort accordé aux futurs occupants des bâtiments imaginés par les candidats, ainsi que de manière plus subjective, l’originalité de leur architecture extérieur et intérieur.

Que voulez-vous dire aux candidats avant qu’ils ne commencent à travailler ?
Qu’ils profitent de cet exercice pour se confronter à la réalité de leur job de demain et qu’ils mettent en pratique l’aspect collaboratif de la maquette numérique dans le cadre même de leur projet : le bâtiment, bien que de plus en plus numérique, doit garder ses valeurs historiques parmi lesquelles le contact humain !